Au studio TAMANI

Au studio TAMANI

AFLeD mène dans les radios notamment la Radio Guintan une sensibilisation sur la scolarisation des filles. L’importance d’inscrire à l’école les filles et les garçons. Au Mali selon les chiffres du Ministère de l’Éducation Nationale, plus le cursus scolaire avance moins il y a de filles.

Cela s’explique par les travaux de soins non rémunérés ou encore travaux domestiques, qui font que la jeune fille est retirée de l’école pour soutenir la mère ou encore se marier à cause de la pauvreté.

AFLeD a fait l’analyse que tant qu’il y aura la pauvreté le mariage précoce ne va pas cesser. Tant que les villages n’auront pas des infrastructures telles que eau courante, électricité, agriculture mécanisée, les corvées des filles vont s’alourdir. Un autre phénomène accentue cette situation de précarité il s’agit du changement climatique. Le bois n’est plus disponible, les puits et les lacs tarissent, le désert avance.
L’éducation des filles ne se résume pas seulement à construire plus d’école et à sensibiliser, il y a un travail de fond qui doit être fait par les autorités sur le plan national afin de sortir les filles des maisons et leur assurer un meilleur avenir. De plus, AFLeD fait de nombreuses recherches d’opportunités de bourses et de formation au Mali et à l’étranger pour identifier des jeunes femmes qui ont le potentiel de suivre.